FAQ plate-forme THD

17 projets portés par une vingtaine d’entreprises des secteurs des services et contenus numériques sont déjà installés sur la plate-forme d’expérimentations THD opérée par Cap Digital

La plate-forme THD, un dispositif francilien d’aide à la mise au point de services en ligne sur les réseaux Très Haut Débit qui s’adresse aux start-up, PME et grandes entreprises des secteurs des services et contenus numériques.

- Quels sont les projets déjà installés sur la plate-forme THD ?
Quel est l’objectif de la plate-forme THD ?
A qui s’adresse la plate-forme THD ?
Accès aux ressources de la plate-forme et financement
Les travaux de veille et études d’usages sur la plate-forme THD
Comment se déroule une expérimentation sur la plate-forme THD ?
A qui s’adresse le portail THD ?
Les financeurs et les partenaires de la plate-forme THD

Les projets déjà installés sur la plate-forme THD
17 projets portés par une vingtaine d’entreprises des secteurs des services et contenus numériques sont installés ou en cours d’installation sur la plate-forme d’expérimentations THD opérée par Cap Digital. Ces projets, portés principalement par des PME, couvrent des domaines très divers : e-learning, jeu vidéo, serious games, 3D, vidéo, visioconférence HD, applications collaboratives (musique, cinéma, wiki), moteur de recherche, TVIP et applications cross media.
Les entreprises déjà présentes sur la plate-forme THD sont : Orange, Maxicours, Metaboli, Chugulu Games, E-Pli, IRI – Sony CSL – Univers Ciné, Mondomix, Voxler – Pictomusic, Sciences and Co, Fair Play Interactive, Tivipro, Ubicast, Jamespot, Studio Brocéliande, Navidis, Star-Apic – Terra Numerica.

Quel est l’objectif de la plate-forme THD ?
L’objectif de la plate-forme THD est de permettre à chacune des entreprises sélectionnées  de mettre au point des contenus et services numériques innovants sur les réseaux Très Haut Débit à travers différents types de tests : des test techniques, des tests fonctionnels et des expérimentations en conditions réelles d’utilisation avec des abonnés à la fibre optique.
Accompagnées par les partenaires de la plate-forme, les entreprises sélectionnées peuvent utiliser – gratuitement jusqu’en 2010 – tout ou partie des 12 ressources mises à leur disposition, parmi lesquelles :
•    un banc d’essai permettant de simuler les services en ligne et de réaliser des tests de charge sur les serveurs,
•    un accompagnement sur les modalités de transaction et paiement sécurisé,
•    un portail d’accès à un ensemble d’utilisateurs des services connectés ou non en fibre optique à Internet,
•    la constitution sur la base de ces groupes d’utilisateurs de focus groups spécifiques à chaque service,
•    la constitution d’un groupe d’une cinquantaine de bêta-testeurs selon les critères définis par l’entreprise,
•    la réalisation à la Cantine d’un atelier spécifique pour chaque projet d’expérimentation avec les utilisateurs des services,
•    l’accès privilégié à des travaux de veille et études d’usages sur les nouvelles pratiques numériques,
•    le soutien à la communication de l’entreprise via le plan média de la plate-forme THD et l’installation sur 2  espaces de démonstration des services expérimentés, à la Cité des Sciences et de l’Industrie et au Centre Pompidou.

A qui s’adresse la plate-forme THD ?
La plate-forme THD s’adresse à toutes les entreprises, start-up, PME et grandes entreprises, ayant des services innovants et à fort contenu technologique à tester sur les réseaux Très Haut Débit. Le passage à la fibre optique, l’augmentation des débits, la symétrie, les délais de latence réduits (lag), ouvrent la voie  à de nouvelles pratiques: l’utilisation simultanée de plusieurs applications au domicile (TV, jeu, Internet…), les jeux en réseau, les applications communautaires de type web 2.0, l’image Haute Définition, l’externalisation de données ou de programmes. Tous les domaines sont concernés : le jeu en réseau afin d’améliorer la jouabilité, la musique et la vidéo pour les possibilités accrues d’externalisation ou de collaboration entre internautes, la formation à distance nécessitant une interaction visuelle entre professeur et apprenants, le secteur médical et de la télé-assistance à domicile, etc.
Une quinzaine de nouveaux projets d’expérimentation seront sélectionnés sur l’appel à projets n°2 clos fin novembre. Les expérimentations commenceront dès janvier 2010.

Accès aux ressources de la plate-forme et financement

L’accès aux ressources de la plate-forme THD est entièrement gratuit pour les entreprises, PME ou grandes entreprises, sélectionnées par Cap Digital via un appel à projets. Les PME peuvent bénéficier simultanément d’un financement apporté par Oséo pouvant aller jusqu’à 50% du budget de l’expérimentation sous forme, selon les besoins du projet, d’une subvention ou d’une avance remboursable en cas de succès de l’industrialisation ou de la commercialisation.
Les dépenses éligibles correspondent aux moyens techniques et humains mobilisés par le porteur de projet pour assurer l’expérimentation. Les dépenses prises en compte sont principalement les travaux de r&d propres à la réalisation du prototype, les matériels spécifiques à l’expérimentation hors équipements mis à disposition sur la plate-forme, les tâches de suivi de l’expérimentation par l’entreprise (chef de projet, ingénieur…), les travaux d’analyse sur le panel d’utilisateurs constitué via le portail THD (ex. études marketing, ergonomie) ou préalables à l’industrialisation ou la commercialisation.

Les travaux de veille et études d’usages sur la plate-forme THD
La plate-forme THD a mis en place différents axes de veille et d’études macro sur les pratiques numérique liées aux réseaux Très Haut Débit. La veille technologique effectuée par l’AFNIC et le Laboratoire L2TI se rattache à cinq thématiques : les supports de transmission THD (technologies filaires ou sans fil), les architectures et protocoles réseau, les services et applications, la sécurité et la gouvernance Internet. La veille socio-économique, sous la responsabilité de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, vise à étudier la recomposition de la chaîne de valeur de la diffusion des contenus et services numériques et à mener un benchmark sur des opérations analogues à la plate-forme THD à  l’étranger afin d’en tirer des bonnes pratiques. Un troisième volet de veille, assuré par le Groupement des Cartes bancaires, vise à identifier les nouvelles solutions de paiement sécurisé des services en ligne, les terminaux spécifiques et les systèmes d’authentification adaptés aux réseaux Très Haut Débit.
Les études d’usages sur les réseaux Très Haut Débit sont menées par Télécom Paris Tech sur un panel de 2300 abonnés à la fibre optique en région Ile-de-France, ainsi que par Orange Labs ; des études sur les nouvelles pratiques numériques dans les secteurs éducatifs et culturels sont menées simultanément par l’Institut de Recherche et d’Innovation (IRI).
Ces travaux de veille et d’études sur les pratiques numériques sont présentés régulièrement lors d’ateliers organisés soit au Centre Pompidou, soit à la Cité des Sciences et de l’Industrie, tous les deux partenaires du projet. La programmation est disponible sur le site portailthd.fr. Ont déjà eu lieu : un atelier sur la gouvernance de l’Internet (AFNIC), un autre sur les réseaux optiques (Laboratoire L2TI, Paris 13), un troisième sur les usages de l’ordinateur à domicile (Orange Labs). A venir en septembre, un atelier sur les jeux en réseau et le Très Haut Débit.

Comment se déroule une expérimentation sur la plate-forme THD ?
La plate-forme THD met un grand nombre de ressources gratuites à disposition des entreprises sélectionnées. Ces ressources sont décrites dans un Guide méthodologique remis à chaque entreprise ; elles sont présentées en 12 séquences et selon 4 axes, selon qu’elles visent à mettre au point le service, le tester en grandeur réelle, mieux comprendre les évolutions de la filière ou communiquer autour du projet. L’accès à ces ressources est discuté lors d’une première concertation impliquant le porteur de projet et les principaux partenaires techniques de la plate-forme ; il s’agit de déterminer l’adéquation des ressources au projet d’expérimentation de l’entreprise et d’amorcer la réflexion autour des études d’usage qui seront réalisées en cours d’expérimentation via le portail THD. En général, dans un premier temps, l’entreprise passe de 1 à 3 mois sur le banc d’essai pour effectuer des tests de simulation des services en ligne et des tests de charge sur le serveur, puis de 3 à 9 mois d’expérimentation en ligne via le portail THD. Les études d’usage spécifiques à chaque expérimentation comportent un volet quantitatif  au travers de la métrologie mise en place pour chaque service, et un volet qualitatif via, soit un focus group, soit des entretiens individuels, soit, si le service s’y prête, une captation vidéo au domicile des utilisateurs.

Le portail THD s’adresse aux abonnés à la fibre optique

Une fois mis au point sur le banc d’essai, les services et contenus numériques sont accessibles via le portail THD (portailthd.fr) sur lequel tout internaute peut s’inscrire, abonné à la fibre optique mais aussi abonné ADSL pour pouvoir effectuer des comparaisons entre modes d’accès aux services. Une fois identifié, l’internaute est libre de tester chacun des services qui sont accessibles avec un identifiant unique (SSO) via le portail. Chaque service en cours d’expérimentation bénéficie d’un blog et d’un forum utilisateur dédié permettant une animation spécifique à chaque projet. L’internaute pourra être sollicité pour faire partie d’un focus group animé par les sociologues de Télécom Paris Tech. Il pourra aussi devenir bêta-testeur selon un protocole de test établi par chaque entreprise, et être à ce titre dédommagé par des incentives mises en place par l’Institut Télécom et Médiamétrie.

Les financeurs et les partenaires de la plate-forme THD
La plate-forme THD, plate-forme régionale pour l’expérimentation de services en ligne Très Haut Débit, de contenus numériques et d’usages, est un projet coopératif piloté par le pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région. Cette plate-forme d’envergure régionale a été initiée par la Région Ile-de-France et elle est financée dans le cadre des projets de pôles de compétitivité. Les financeurs de la plate-forme THD, sont l’Europe (FEDER), l’Etat (DGCIS et DRIRE), la Caisse des Dépôts, Oséo, la Région Ile-de-France, la Ville de Paris, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis, le Conseil Général des Yvelines.

Ce projet sur 2,5 ans (2008-2010) réunit une douzaine de partenaires publics et privés formant un cluster de ressources collaboratif (Cap Digital, Institut Télécom et Télécom Paris Tech, Université Paris 13, Bearstech, Fabernovel, Orange, AFNIC, Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, Institut de Recherche en Innovation et Centre Pompidou, Cité des Sciences et de l’Industrie, Groupement Cartes Bancaires), ainsi que déjà une vingtaine d’entreprises franciliennes souhaitant expérimenter de nouveaux services et contenus numériques.
La plate-forme THD a obtenu un label européen Living Labs, et vise à aider, dans une première étape jusqu’en 2010, à la mise au point de projets industriels de services et contenus en ligne sur les réseaux Très Haut Débit, par des expérimentations avec des abonnés THD dans des conditions réelles d’utilisation et par l’évaluation des nouvelles pratiques numériques.