La PME Innovimax collabore avec l’INRIA. Son PDG, Mohamed Zergaoui, témoigne


Une interview de Mohamed Zergaoui, directeur d’Innovimax , sur le projet QuiXProc et la collaboration entre sa PME et l’INRIA

Comment êtes-vous entré en contact avec l’Inria ?

Nous étions intervenu dans un projet ANR avec Joachim Niehren de l’équipe Mostrare ; il nous a ensuite mis en relation avec le responsable sectoriel de la Direction du Transfert et de l’Innovation. La première étape a été de définir le périmètre du projet de transfert, d’étudier le mode et le cadre temporel de notre collaboration. Et c’est en juin 2010 que nous avons démarré.

Quels sont les résultats à ce jour ?

La première version libre et téléchargeable de QuiXProc a été mise en ligne aujourd’hui afin de commencer à faire tester notre technologie par des entreprises !

Quels sont les enjeux immédiats pour Innovimax concernant QuiXProc ?

Nous recherchons des partenaires spécialisés dans le traitement des données soit commerciaux pour déployer la solution soit technologiques pour intégrer nos travaux dans des produits existants.

Comment envisagez-vous la suite du partenariat avec l’Inria ?

Nous souhaitons intensifier cette collaboration, forts de la conviction que notre intérêt en tant que petite entreprise est d’investir dans notre capital technologique pour garantir la pérennité de notre activité en développant d’autres terrains d’application ; notamment la santé, biochimie, pharmacie, etc…

Copyright (c) 2011 – INRIA

Retrouvez l’interview sur le site de l’INRIA



Informations supplémentaires

L’échange et le traitement de données passent à la vitesse supérieure

La technologie QuiXProc, développée par la société Innovimax en collaboration avec l’équipe de recherche MOSTRARE, permet de compiler et de restituer rapidement des données échangées par le web dans le standard XML.

Le traitement de données et de documents dans des contextes d’échanges entre serveurs est un enjeu de taille dans les entreprises où tout ralentissement peut avoir des répercussions directes sur l’avancement de leur activité. Ces ralentissements s’expliquent par la multitude des opérations nécessaires lors des échanges et du traitement des données.

L’équipe de recherche Mostrare et Innovimax ont travaillé conjointement, en s’appuyant sur le langage XProc, pour proposer une solution d’implémentation efficace en partant du constat que toutes les données qui doivent être traitées, quel que soit le contexte, sont toujours diffusées dans un flux (appelé aussi streaming). Un flux est la traduction dans un fichier textuel d’un arbre XML. Il est constitué de données et de balises ouvrantes et fermantes qui décrivent la structure de l’arbre XML. QuiXProc propose donc de faire l’orchestration et d’effectuer toutes les opérations directement sur le flux, au lieu de manipuler ses données dans un arbre XML. Cette solution permet d’améliorer la rapidité des échanges et des traitements tout en considérant le volume des données à mémoriser.

QuiXProc: Une technologie issue du partenariat entre l’Inria et la société Innovimax

Créée en 2006, la société Innovimax conseille et assiste les entreprises dans l’industrialisation de leurs processus documentaires. En étroite collaboration depuis 2008 avec plusieurs entités de l’INRIA au sein d’un projet ANR, Innovimax et l’équipe projet MOSTRARE de l’INRIA Lille ont approfondi leur collaboration par la mise en place d’un partenariat bilatéral de transfert de technologie autour du projet QuiXProc.

Dans le cadre de ce partenariat, Innovimax a mis en place une thèse CIFRE et apporté son savoir faire métier ainsi que son implication dans les standards W3C et ISO tandis que l’INRIA mettait à disposition des ressources de recherches et juridiques. L’Institut a également permis le recrutement d’un ingénieur de transfert et d’innovation pour assurer la bonne conduite du projet. La qualité du partenariat donne déjà des résultats significatifs.