« Cloud computing » : démarrage d’un projet de « nuage informatique régional » pour les étudiants et chercheurs franciliens


La commission permanente du conseil régional d’Île-de-France a adopté, jeudi 8 juillet 2010, un projet de « nuage informatique » (ou « cloud computing ») pour les étudiants, les lycéens, les apprentis et les chercheurs franciliens. Ce chantier, qui doit démarrer en septembre 2010 pour une mise en place effective du système informatique au premier semestre 2012, porte sur un budget total de 1,56 million d’euros, financé pour 675 000 euros par la région, le reste par les partenaires. Baptisé « Marguerite », ce projet est porté par l’Eisti (École internationale des sciences du traitement de l’information), en partenariat avec l’Essec, TelecomSudParis, l’Institut Telecom, l’École polytechnique et Saphir, le réseau haut débit du plateau de Saclay.

« Le nuage informatique est un mode de consommation de ressources informatiques sous forme d’usage à la demande de services hébergés dans des centres de données accessibles par internet. Au lieu d’être stockés en un seul endroit, les contenus numériques sont disséminés dans de multiples serveurs », signale le conseil régional. Cette approche informatique offre pour avantage de « mettre à la disposition des utilisateurs une capacité de stockage massive, une puissance de calcul et des logiciels », mais aussi de « limiter les fichiers à stocker sur chaque ordinateur, tablette ou smartphone ».

Le projet « Marguerite » donnera ainsi accès à des « ressources de stockage » réparties entre les trois sites des établissements partenaires (Cergy, Évry et Saclay), et à des « ressources de puissance de calcul » par la mutualisation des capacités informatiques. Les utilisateurs disposeront de « ressources logicielles consommables à la demande », qu’il s’agisse d’une « plateforme d’accès à des ressources vidéos académiques et culturelles pour tous supports de communication, smartphones, tablettes », ou d’un « système de numérisation des oeuvres d’art du centre national de conservation du patrimoine qui ouvrira à Cergy ». Les bénéficiaires auront également une « plateforme privée de travail collaboratif ».

Contact :

Conseil régional d’Île-de-France, Emmanuel Georges-Picot, Contact presse, 01 53 85 57 33,
emmanuel.georges-picot[at]iledefrance.fr