Rencontre pour les dirigeants de PME/TPE sur le nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée

A l’initiative de Mme Christine Lagarde et Laurent Wauquiez, Monsieur Marc BIEHLER, de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) est nommé rapporteur du groupe de travail constitué pour favoriser l’appropriation de ce nouveau dispositif « activité partielle de longue durée ». Ce groupe est formé de trois acteurs d’entreprises: Philipe Dorge, directeur des relations sociales de PSA, Sylvie Brunet, DRH du groupe ONET et  Jean Pierre Geneslay, DG de l’entreprise de chocolaterie Révillon.

Les dirigeants de PME / TPE susceptibles d’être intéressés par ce nouveau dispositif “activité partielle de longue durée” pourront échanger avec Monsieur Marc Biehler et les représentants du groupe de travail le mercredi 2 septembre 2009 à 15 H 00 dans les locaux de la CGPME Ile-de-France, 19, rue de l’Amiral d’Estaing dans le 16ème arrondissement de Paris.

Une attention particulière sera portée lors de cette rencontre à :
-   Au processus de mise en œuvre effective du dispositif d’activité partielle de longue durée;
-  L’articulation du chômage partiel avec la formation, et les obstacles qui pourraient se présenter à l’optimisation de ces dispositifs ;
-  La bonne application de l’activité partielle, notamment dans les entreprises de services et les PME;

L’activité partielle est l’un des principaux outils de la politique de l’emploi du Gouvernement dans la lutte contre la crise économique. Son principal objectif est de se substituer aux licenciements, pour permettre aux entreprises de passer la période de chute de la demande en conservant leurs salariés. La sous-activité peut aussi être mise à profit pour former les salariés et ainsi améliorer le savoir-faire des entreprises en vue de la sortie de crise.

Le Gouvernement et les partenaires sociaux ont pris différentes mesures pour améliorer le dispositif d’activité partielle :
– L’ANI du 15 décembre 2008 a permis de porter l’indemnisation de droit commun à 60 % du salaire brut avec l’aide de l’Etat ;
– Un dispositif d’activité partielle de longue durée a été mis en place à compter du 1er mai. Il est financé par l’Etat et l’Unedic et permet des périodes de chômage partiel relativement longues accompagnées d’un maintien dans l’emploi pour 3 mois renouvelables dans la limite d’un an et d’assurer des formations.
– L’accord entre l’Etat et le FUP signé le 21 avril prévoit le financement de programmes de formation au bénéfice des salariés en activité partielle